Prêts à intervenir : Technologie de petits réacteurs modulaires

La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) connaît bien la réglementation des nouvelles technologies nucléaires. Depuis 1946, elle réglemente les activités associées au secteur nucléaire au Canada. Depuis quelques années, de nouvelles technologies nucléaires capables d’alimenter de plus petits réseaux électriques sont en cours de développement. Ces conceptions de réacteurs sont connues sous le nom de petits réacteurs modulaires, ou PRM.

En tant qu’organisme de réglementation polyvalent, la CCSN est prête à réglementer la technologie de PRM au Canada. Le 20 mars 2019, la CCSN a reçu une première demande de permis de préparation de l’emplacement de Global First Power pour un PRM, et a ainsi enclenché son processus d’autorisation pour y donner suite.

Qu’est-ce qu’un PRM?

Tout comme un réacteur nucléaire traditionnel, les PRM utilisent la fission pour produire de la chaleur et ainsi générer de l’énergie. Cependant, les PRM sont généralement conçus pour alimenter de plus petits marchés énergétiques et des collectivités éloignées, où la production rentable d’énergie pose un défi. Certaines entreprises envisagent aussi d’utiliser la chaleur produite par les PRM d’autres manières, comme pour le dessalage de l’eau ou le chauffage de locaux et d’eau pour les foyers et les entreprises.

Le nom PRM laisse penser qu’il s’agit de versions miniatures des réacteurs traditionnels, mais ce n’est pas toujours le cas. Les PRM ont différentes tailles et puissances. Ils peuvent être aussi petits qu’un bâtiment de trois étages et aussi grands qu’un pâté de maisons – soit environ la moitié de la taille de la centrale nucléaire de Darlington, en Ontario.

Parmi les innovations dans les conceptions de PRM, on compte de nouveaux types de combustible, des matériaux plus durables que ceux utilisés pour les réacteurs traditionnels et des nouvelles méthodes de fabrication et de construction.

La méthode de refroidissement du combustible constitue un élément important de la conception de n’importe quel réacteur nucléaire. Au Canada, les centrales nucléaires actuelles utilisent la conception CANDU, qui comprend un système de refroidissement à l’eau lourde. Les fournisseurs de PRM ont quant à eux proposé différents systèmes pour refroidir leurs réacteurs, comme la circulation de gaz tels que l’hélium, ou les sels fondus et le métal liquide.

Réglementation des PRM au Canada

La CCSN travaille avec des fournisseurs de PRM depuis quelques années déjà, par l’intermédiaire du processus d’examen de la conception de fournisseurs (ECF) préalable à l’autorisation. Ces examens permettent à un fournisseur de mieux comprendre les exigences réglementaires et de relever des problèmes potentiels dans la conception dès le début du processus de conception.

Le processus d’ECF n’entraîne pas la délivrance d’un permis ou une décision d’autorisation. L’entreprise doit d’abord soumettre une demande de permis à la CCSN et suivre le processus d’autorisation.

Le rôle principal de la CCSN à l’égard des technologies de PRM – ou de n’importe quelle autre technologie – est de veiller à ce que le demandeur soit en mesure de démontrer qu’il exploitera le réacteur de manière sécuritaire. La CCSN peut aussi communiquer avec un demandeur dès le début du processus afin de lui donner de la rétroaction et de clarifier les attentes et les exigences réglementaires.

La CCSN travaille à mettre au point sa stratégie pour gérer le déploiement potentiel de PRM au Canada. Cette stratégie comporte trois éléments, qui lui permettront d’être prête à intervenir afin de bien utiliser ces nouvelles technologies :

  • un cadre réglementaire solide et souple
  • des processus axés sur le risque
  • un effectif informé et compétent qui possède suffisamment de connaissances et d’expertise technique

Peu importe la technologie, la CCSN a pour rôle de réglementer le secteur nucléaire et de veiller à préserver la santé et de la sécurité du public et à protéger l’environnement.

Consultez le site Web de la CCSN pour en savoir plus sur le rôle de la CCSN à l’égard de la réglementation des PRM.

Dernière mise à jour :